Comment draguer quand on est ado ?

Il est évident qu’on n’a pas la même approche à 16, 25 ou 30 ans. Les règles du jeu sont différentes et on aborde ni on ne drague de la même manière une fille de moins de 20 ans qu’une jeune femme active. Les ados sont de jeunes adultes et ils sont en plein développement de leur sexualité, ce qui signifie qu’il ne suffit pas d’être gentil et attentionné ou mignonne et souriante pour conclure ! Les filles découvrent leurs fantasmes et veulent grandir vite : ce qu’elles recherchent, notamment sur les tchat de rencontre ados, ce ne sont plus des petits garçons mais des jeunes mâles.

draguer-ados

Les ados et la course à l’indépendance

Le jeune mâle doit faire preuve de certaines qualités inéluctables pour multiplier ses chances de plaire à la gente féminine adolescente : il doit être indépendant, avoir confiance en lui, mener la danse et jouir d’une vie sociale épanouie (tout en se moquant de l’avis des autres).

Notez bien que si vous comptez séduire une fille, tout repose sur vous, et uniquement vous. Votre réseau de potes vous viendra peut-être en aide dans la démarche de la prise de contact mais ensuite, c’est à vous de faire le job. C’est le meilleur moyen de lui montrer (à cette fameuse fille) votre maturité. Non, vous n’êtes plus un petit garçon, vous savez prendre les choses en main et quand vous voulez quelque chose, vous l’obtenez (en tout cas, vous y mettez de la volonté).

L’approche de drague progressive

Lorsque vous avez une nana en tête et que vous souhaitez la séduire, il faut procéder par rapprochements stratégiques. Osez aller lui parler et franchissez les catégories de statut : un nom sur un visage, puis une connaissance, avant de devenir un pote. Les premières fois, ne discutez que quelques minutes puis abrégez la conversation de manière à ne pas être lourd ou envahissant. Ensuite, vous pourrez lui sourire ou lui adressez un petit clin d’œil dans les couloirs pour maintenir le contact jusqu’à votre prochaine interaction.

Inutile d’être Shakespeare pour engager la conversation. Servez-vous du contexte : la météo, la CPE, le menu à la cantine, le devoir de SVT ou le brevet blanc, bref : quelques mots histoire de briser la glace. N’oubliez pas de lui dire votre nom avant de balancer un “à plus tard” suivi d’un charmant sourire. L’approche doit se faire par étapes. Si vous foncez, vous risquez de vous prendre un mur (les filles non plus n’ont pas franchement confiance en elles et un “non” est une réaction typique d’auto-défense).

N’ayez pas peur du regard des autres

Lorsqu’on est ado, on n’a pas confiance en soi. C’est un fait. On a donc tendance à se laisser impressionner par les filles ou les gens en général, surtout lorsqu’ils sont en groupe. L’erreur à ne pas commettre serait de se renfermer comme une coquille et de ne parler à personne. Au contraire, montrez-vous sympathique avec votre entourage, votre potentiel “sociabilité” grimpera en flèche ! (laissez un peu de côté les jeux vidéo et vos potes d’enfance geek, ce n’est pas eux qui vous aideront à choper).

Le ridicule ne tue pas, pourtant, il nous tétanise. Il faut passer au-dessus de ça. Si vos potes vous narguent ou se moquent de vous, c’est simplement parce qu’ils flippent et n’ont pas le courage d’approcher une fille eux-mêmes (alors qu’ils en rêvent secrètement eux aussi, sachez-le). Il n’y a qu’en prenant des risques qu’on a des chances d’atteindre un résultat. Les filles cherchent des mecs mûrs donc faites ce que les autres mecs ne font pas : prenez des initiatives !

Emballer les copines : c’est dans la poche

Vous êtes sympa, sociable et vous connaissez du monde : vous allez finir par attirer l’attention de cette fille mais aussi (et peut être surtout) celle de ses copines. Attention, les ados s’entourent de leurs potes comme elles s’équiperaient d’une ceinture de chasteté (mais c’est fake, c’est juste pour jouer la fille inaccessible et pour mesurer jusqu’où vous êtes prêt à aller pour la conquérir).

C’est donc hypra-supra-méga essentiel de se mettre ses copines dans la poche ! Mais attention, cette opération peut provoquer quelques vagues : elles peuvent être jalouses, elles peuvent être bêtes (bah oui…) ou bien elles peuvent vouloir vous arranger le coup (surtout pas). L’idéal, c’est donc de vous en rapprocher naturellement comme vous feriez avec le reste de votre entourage, de sympathiser, de déconner, voire de les taquiner un peu, tout en ignorant votre cible (très efficace).

Ne vous prenez pas la tête

Après vos maintes tentatives de contact, elle continue de vous ignorer : ne chercher pas à comprendre. Les ados sont un peu compliquées (parfois, souvent…). Faites preuve de patience ou passez à autre chose.

Si vraiment vous tenez à attirer son attention

Ne jouez pas au pot de colle mais devenez une star : cultivez votre sens relationnel et devenez le pote de tout le monde. Croyez-le, elle finira pas s’intéresser à vous.

Si elle vous dit qu’elle a déjà un mec

Soit c’est une excuse pour justifier son refus de sortir avec vous, soit c’est un obstacle mais il est loin d’être infranchissable car au lycée, les filles n’ont pas (toutes) des histoires sérieuses. Prouvez lui que vous êtes mieux que son mec : plus cool, plus drôle, plus de tchatche, plus de potes, etc.

Si elle s’intéresse à l’un de vos potes

Vous avez attiré son attention, elle vous apprécie mais vous êtes plutôt un copain à ses yeux. Celui qu’elle reluque, c’est votre pote Thomas : bad luck. Trouvez-vous une autre cible !

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Si malgré tout, ça ne marche : tanpis ! vous aurez d’autres occasions (des filles, il y en a plein). Ne vous dévalorisez pas, au contraire : c’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Ayez confiance en vous et soyez indulgent envers vous-même. Même si tout semble vous faire croire que vous êtes ridicule et sans expérience, sachez que votre entourage (“elle” y compris) n’en a pas plus que vous ! Ne vous laissez pas impressionner par de soit-disantes réputations vraisemblablement construites pour vous faire flipper.

Il n’y a pas de secret ni de règle d’or. Ne cherchez pas à faire compliqué quand vous pouvez faire simple : instaurez un premier contact, renouvelez les discussions, créez de l’attirance et rapprochez-vous progressivement jusqu’au premier baiser… Soyez détendu (autant que possible) et audacieux (bougez-vous !).

Vous n’êtes pas moins bon qu’un autre, vous aussi, vous pouvez draguer et sortir avec la fille de vos rêves.