Comment savoir si vous lui plaisez

Lorsqu’un homme drague une femme, il s’interroge sur la réciprocité de l’attirance qu’il a pour celle-ci : lui plaît-il également ? Doit-il continuer à la séduire ou s’entête-t-il pour rien ? Certains éléments à priori anodins ou simplement trop évidents ont parfois tendance à vous échapper, messieurs, dans votre processus d’approche pour aborder une femme… C’est pourquoi nous souhaitons revenir sur les conseils de séduction essentiels à mettre en pratique pour réussir vos opérations drague (et surtout vous faire gagner du temps en sachant déceler les signes de désapprobation).

Séduire une femme avec la notion de confort

Première étape essentielle de la séduction : la notion de confort ! Non, vous ne sortez pas de taule, vous ne dealez pas de coke, vous n’allez pas la séquestrer ce soir ni mettre une substance douteuse dans son verre car vous êtes un type cool et surtout, un mec de confiance ! Mais ça, ça ne lui saute pas aux yeux. Les filles ont besoin de se sentir rassurées pour, seulement ensuite, être attentive à votre approche de séducteur. Si elle a un doute, ressent un malaise ou se retrouve dans une situation inconfortable, voire carrément gênante : votre rendez-vous va rapidement s’écourter.

Hommes célibataires : créer un climat de confiance

Inutile de vous inventer une vie (mauvaise technique), il suffit d’être courtois, poli, de ne pas en faire trop, de parler de vous (de votre famille notamment) et d’aborder tous les éléments qui font de vous un partenaire idéal quitte à forcer un peu votre côté garçon de bonne famille ! Parlez de votre profession, de vos frères et sœurs, de vos copains, de vos dernières vacances, de votre chien si vous en avez un et même éventuellement de votre grand-père que vous admirez.

Posez des questions à votre conquête pour lui témoigner votre intérêt mais ne soyez ni brusque, ni trop pressé. La règle d’or en séduction avec les femmes, c’est de savoir analyser les signaux qui donneront le rythme. Certaines ont besoin de temps pour vous accorder leur confiance tandis que d’autres abattrons les armes plus vite, ouvrant la voie vers leur cœur (ou vers leur lit).

Ne tentez rien si vous n’êtes pas certain d’avoir atteint la zone de confort nécessaire car si votre partenaire potentielle n’est pas dans le bon état d’esprit : vos chances sont grillées (même si elle vous trouvait sympa jusque-là).

Décrypter le comportement des femmes

Primo, prenez le temps d’étudier sa posture. Une femme multiplie les signes de communication non-verbaux. Son attitude peut être ouverte (elle est détendue, expansive) ou plutôt fermée (elle a les bras croisés).

Secondo, suivez son regard : a-t-elle l’attention sur vous ou regarde-t-elle ailleurs ? Lorsqu’une personne se sent à l’aise en compagnie d’une autre, elle n’a pas de mal à regarder son interlocuteur dans les yeux. Si, au contraire, elle regarde ailleurs ou fixe ses pieds : l’indicateur de confort semble relativement bas.

S’implique-t-elle spontanément dans la discussion ou est-ce vous qui posez toutes les questions ? Les femmes sont subtiles et n’oseront pas (forcément) vous dire que vous ne les intéressez pas. Par contre, elles auront tendance à vous le montrer en ne prenant que très peu part à la discussion. Si vous avez la sensation de faire un monologue : ce n’est pas bon signe ! (sauf si votre interlocutrice est particulièrement timide, ce dont vous êtes seul juge).

Prêtez attention à la qualité de l’échange. Si la discussion reste formelle et ne se personnalise pas au fur et à mesure, c’est que le niveau de confort de votre invitée n’est pas très bon. Au contraire, dès lors que vous sentez que ses réactions sont plus spontanées, qu’elle réagit avec dynamisme, c’est qu’elle est en train d’ôter sa carapace.

Reste-elle distante ? Cet élément évolue selon le degré de confiance que l’on a avec les gens. Plus vous êtes à l’aise avec quelqu’un, plus vous serez physiquement proches (sans pour autant vous toucher).

Enclenche-t-elle l’interaction ? A partir du moment où vous sentez qu’elle n’éprouve plus de malaise à engager la conversation avec vous, c’est que son niveau de confort est en progression. Pour savoir à quel moment elle se sentira parfaitement à l’aise en votre compagnie, attendez que vos échanges deviennent sincèrement spontanés. Si vous avez réussi à la faire rire, c’est le jackpot !

Comment faire face aux malentendus ?

Difficile de savoir où et quand cette charmante jeune femme se sentira définitivement en sécurité avec vous, vous autorisant à la séduire. Nombreuses sont les filles de nature chaleureuses qui vous témoignent une certaine affection alors qu’elles n’envisagent pas le moins du monde une aventure avec vous… Pour repérer ces femmes très sociables, il faut observer leurs réactions avec les autres personnes de leur entourage car bien souvent, elles ont ce genre d’attitude avec tout le monde.

L’enthousiasme de votre invitée est quand même le principal indicateur qui vous permet de savoir si vous lui plaisez ou non. Mais cela dit, attention à la méprise classique : ce n’est pas parce qu’elle se sent bien avec vous et que vous lui plaisez qu’elle acceptera vos avances ! C’est là que le bas blesse. Les hommes ont tendance à confondre la notion de confort avec celle du désir. Les femmes aiment se faire séduire et certaines en profitent plus que d’autres (ou en ont plus besoin que d’autres). Vous pouvez également tomber sur une fille qui vous allume et joue avec vos nerfs simplement pour se rassurer sur son propre pouvoir de séduction.

Certes, certaines femmes vont fondre de désir pour vous après une première soirée au restau (c’est assez rare ceci dit…) tandis que d’autres auront besoin de plus de temps pour vous connaître et vous apprécier. C’est à ce moment-là qu’il faudra sortir vos armes de séduction et éveiller son intérêt. La séduction n’est pas une science exacte et heureusement dans ce domaine, quelques soient vos atouts d’origine, il n’y a que l’expérience qui vous fera progresser. Tentez d’améliorer votre discernement en multipliant les rencontres !

Learn more about "Conseils de séduction"