Célibataires : osez sortir seul

Vous aimeriez sortir ce soir mais personne ne souhaite vous accompagner. Ce n’est pas parce que vos amis sont casaniers que vous devez vous imposer les mêmes restrictions. Si vous avez envie de sortir mais que vous ne trouvez pas d’acolytes, peu importe : lancez-vous car “il n’y pas d’inconnus, juste des amis que vous ne connaissez pas encore”. Nous éditons de nombreux conseils pour les célibataires souhaitant faire des rencontres et essayons de vous fournir les meilleures armes pour devenir imbattable en matière de séduction. Si sortir seul demande une bonne dose de motivation, sachez qu’en elle-même, la recette du succès reste relativement simple : une pointe d’audace, une pincée de culot, le tout saupoudré d’un maximum de bonne humeur. Vous verrez, ce n’est pas (si) difficile d’aller vers les autres.

sortir-seul-celibataire

Sortir seul pour apprendre à draguer

Sortir en groupe ou avec ses potes, c’est confortable ! Si bien qu’on aurait tendance à rester spectateur et à suivre le flux de la soirée plutôt que d’en prendre le contrôle. En revanche, le fait de sortir seul implique d’être dans l’action et de devenir maître de la suite des événements.

De nombreux célibataires nous ont confié qu’ils n’éprouvent pas de difficulté à sortir seul(e) pendant leurs vacances certainement car leur statut de touriste légitime ce type de sortie. Pourtant, c’est pareil dans votre propre ville. D’ailleurs, êtes-vous bien certain(e) d’en connaître les meilleures adresses ?

A partir du moment où vous sortez seul(e), vous augmenterez significativement votre capital “confiance en vous” et même si au début certaines expériences peuvent sembler difficiles, il y aura aussi des soirées inoubliables ou des rencontres spontanées qui vous laisseront des souvenirs incomparables.

Comment s’y prendre pour faire des rencontres ?

Tout d’abord, il vous faut réunir un certain nombre d’atouts (qui sont néanmoins à la portée de tous) : un look cool, un coefficient débrouillardise bien boosté, quelques idées de conversations (courtes) et quelques éléments de réponses aux inéluctables questions qu’on pourrait vous poser : “tu fais quoi dans la vie ?” ou le fatidique “ils sont où tes amis ?”.

A ce propos, inutile de vous cacher, au contraire : soyez sincère et assumez de sortir seul(e) car si vous pensez passer pour un looser, sachez qu’au contraire, sortir seul(e) impose un certain respect, tout dépend la manière dont vous présentez les choses. Ce n’est pas parce qu’aucun de vos amis n’a voulu vous accompagner (ou parce que des amis, vous n’en avez pas beaucoup) que vous êtes là, livré(e) à vous-même. Non, c’est parce que vos copains sont trop casaniers alors que vous aviez envie de vous amuser et de rencontrer des gens sympas, d’ailleurs c’est eux qui loupent cette soirée géniale, n’est-ce-pas ?

Le premier pas : osez l’incruste

Pour faire le premier pas, l’idéal consiste à aborder un groupe de personnes assez nombreux et d’échanger quelques mots avec les gens, de manière naturelle : en évoquant la musique, des pas de danse, etc.

Quelques règles d’or à mémoriser pour limiter les refus :

  • Si vous êtes mal à l’aise, vos interlocuteurs le seront aussi…
  • Ne soyez pas trop sélectif car l’habit ne fait pas le moine.
  • Ne vous incrustez pas dans un groupe en restant spectateur, c’est un peu bizarre et intrusif.
  • Affichez votre bonne humeur et sociabilisez-vous (vous n’êtes pas là pour choper, juste pour faire des rencontres… et plus si affinité :-).
  • Politesse et respect restent toujours de mise.

N’oubliez pas que même si l’alcool désinhibe et permet de s’ambiancer, personne n’a envie d’accueillir un ivrogne dans son groupe de potes. Bonne humeur ne rime pas avec état d’ébriété, contentez-vous de quelques verres pour vous donner du courage mais sachez gérer vos limites.

Enfin, l’essentiel pour réussir une approche lorsqu’on est seul(e), c’est de se fondre dans l’ambiance et d’être dans l’action. Les gens dansent ou chantent ? Faites de même ! Il y a un babyfoot à l’entrée du bar ? Proposez une partie. Vous êtes seul(e) au comptoir pour boire votre verre, tenter de vous asseoir à une table déjà occupée et préférez dans ce cas les groupes non mixtes. Si vous êtes un mec, dirigez-vous vers les tables de filles. Si vous êtes poli, souriant et n’affichez pas une attitude de dragueur mort de faim, vous serez surpris de voir qu’en fait, la plupart accepteront de vous faire une place : le plus dur est fait !

En savoir plus sur "Nos conseils pour les célibataires"