Les Québécois sont-ils romantiques ?

En 2014, EliteSingles, l’un des sites phares de la rencontre en ligne au Quebec, a mené une étude sur le romantisme auprès de 680 célibataires (41% de femmes et 59% d’hommes). Cette valeur signifie-t-elle encore quelque chose pour les adeptes des rencontres virtuelles ? Voici notre résumé.

Les Québécois (et surtout les Québécoises) sont de grands romantiques, sur la totalité des célibataires sondés, 92% le revendiquent ! Que ce soit pour faire preuve d’attachement ou débuter une belle histoire d’amour, être romantique s’avère donc indispensable. EliteSingles s’est interrogé sur le pourquoi du comment. Sachez Messieurs que 14% des hommes ayant contribué à cette étude avouent jouer les romantiques lorsqu’ils sont célibataires, dans le cadre d’un processus de séduction, alors que beaucoup de femmes font preuve de romantisme une fois en couple, pour faire plaisir à leur compagnon.

Être romantique en 2014, à l’heure de l’amour 2.0, ça veut dire quoi ?

Les hommes et femmes inscrits sur EliteSingles, qui ont répondu au questionnaire, s’accordent sur les meilleures preuves de romantisme, à savoir par exemple, les petites attentions quotidiennes telles qu’un message sur le frigo (97%) ou l’exclusivité d’une soirée en amoureux, sans smartphone, tablette, tweets et autres réseaux sociaux (95%). Par ailleurs, les Québécois semblent apprécier le dévouement de leur partenaire à leur préparer de bons petits diners (94%).

Au contraire, parmi de nombreuses propositions, EliteSingles met en évidence les faux-pas qu’il vous faudra éviter si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour conquérir votre heureu(se) élu(e). On découvre par exemple que les déclarations d’amour en plein lieu public ne sont pas particulièrement appréciées (à méditer pour votre future demande en mariage…). Hommes et femmes s’entendent également sur le fait de poster un statut destiné à son partenaire sur les réseaux sociaux, pour plus de 60% d’entre eux : c’est de l’anti-romantisme.

Il est également étonnant de réaliser que, par exemple, 63% des Québécois trouvent ridicule de verrouiller un cadenas sur un pont (sauf peut-être si on est en vacances à Paris), ou qu’on vous conseille d’offrir une peluche gagnée lors d’une fête foraine à une Québécoise, échec assuré !

Cette étude menée par le célèbre site de rencontres nous permet de constater que malgré l’évolution des modes de communication, malgré l’étalage de posts sur Facebook commentant le repas du midi ou le dernier weekend à la campagne chez Mamie, les célibataires Québécois cultivent un certain sens du romantisme, en privé ! Alors qu’on parle de tout et de rien sur le Web, la vie privée doit rester de l’ordre de l’intime, en particulier lorsqu’il s’agit des relations amoureuses. Comme on dit, pour vivre heureux, vivons cachés !

Les célibataires d’EliteSingles affirment pourtant à 97% que sans romantisme, une relation durable ne serait pas viable sur le long terme, et parmi les 680 personnes interrogées, plus de 80% estiment que « non, on en fait jamais trop lorsqu’il s’agit de romantisme ! ». Alors si l’envie de parfaire vos techniques vous intéresse, sachez que la revue en ligne d’ElitesSingles publie de nombreux conseils et guides de séduction, à bon entendeur !